Conférence d’Ochiai Emiko le 21 et 22 octobre 2015 à l’Université Paris-Diderot

Conférence d’Ochiai Emiko (Université de Kyoto, Chaire internationale de recherche Blaise Pascal CEAFJP/EHESS)

Mercredi 21 octobre 14h30-16h30 The Creation of the Japanese Family: Diversity and Standardization before the Meiji Restoration
(en japonais avec traduction)
Lieu : Université Paris Diderot (Grands Moulins, Aile C), Salle 479C

Jeudi 22 Octobre
 17:00-19:00  Transformation of modernity and changes in gender norms in Japan: in comparison to European history
(en anglais) 

Lieu : Université Paris Diderot, Bâtiment Olympe de Gouges, rue Albert Einstein, Paris 13e, Métro ligne 14 Arrêt Bibliothèque François Mitterrand


Dans le séminaire Normes, circulations, gouvernance en Asie
Séminaire co-organisé par le Cessma et le Centre d’Etudes Japonaises
Responsables : Bernard Thomann (Centre d’Etudes Japonaises, Inalco) et Trân Thi Liên Claire (Cessma, Université Paris Diderot)
Il est ouvert aux membres des laboratoires Cessma et CEJ, aux doctorants et aux étudiants mastériens de l’Université Paris Diderot et de l’Inalco et des chercheurs et étudiants.

Pour plus d’informations :
http://www.cej.fr/index.php/fr/evenements/seminaires-ateliers-de-recherche/seminaires-de-recherche/45-normes-circulations-gouvernance-en-asie

 

Vendredi 18 septembre 2015 : en route vers La Cité du Genre

Vous êtes  intéressé.e par les études de genre ? L’USPC organise une rencontre sur ce sujet le vendredi 18 septembre 2015, intitulée « En route vers La Cité du Genre ! ».

http://www.sorbonne-paris-cite.fr/index.php/en/life-on-campus/reseau-egalite/875-vendredi-18-septembre-2015-en-route-vers-la-cite-du-genre

Au programme :

9h30 : Accueil

  • Ouverture :
    Christine Clerici, Présidente de l’Université Paris Diderot
    Jean-Yves Mérindol, Président de l’Université Sorbonne Paris Cité

9h45 : Les recherches en études de genre à USPC

  • Panorama des structures existantes : table ronde Sorbonne Nouvelle, Paris Descartes, Paris Diderot, Sciences Po, Paris 13
  • De 1973 à aujourd’hui : le regard de Michelle Perrot (PR émérite Paris Diderot) ; présentation par Samia Serri d’un extrait de son documentaire Michelle Perrot, histoire d’une femme
  • Pôles et perspectives : recherche, formation, valorisation, internationalisation, avec Kathy Rousselet (DR Sciences Po, préfiguratrice du pôle Sciences
    Sociales de USPC)
  • Échanges avec la salle

11h15 : Réunion du Réseau interdisciplinaire en études de genre Flora Tristan (USPC) : objectifs, organisation, activités


Vendredi 18 septembre 2015 de 9h30 à 12h
Université Paris Diderot,
Amphi Turing, Bâtiment Sophie Germain

Organisation : Gabrielle Houbre (Paris Diderot), Rebecca Rogers (Paris Descartes), Hélène Périvier (Sciences Po), Maria Candea (Sorbonne Nouvelle), Marie-Anne Paveau (Paris 13).

Contact : gabrielle.houbre@univ-paris-diderot.fr

 

5e Congrès Asie & Pacifique 2015 9-11 septembre 2015

Ce congrès, organisé par le GIS Asie et le Réseau Asie & Pacifique (CNRS), rassemble des chercheurs travaillant sur l’ensemble des régions d’Asie et du Pacifique.

Il se tiendra du mercredi 9 septembre au vendredi 11 septembre 2015, dans les locaux de l’INALCO (Institut national des langues et civilisations orientales) à Paris.

Plusieurs panels et interventions portent sur le genre: http://congresasie2015.sciencesconf.org/program

Mercredi 9 septembre:

10h30-11h30: The Comfort Women and the Politics of Memory in East Asia (Amphithéâtre 4 / Lecture hall 4)Carol Gluck   Conférence plénière 

14h-15h45: Vie privée et vie publique des migrantes asiatiques en dehors du travail (Salle 02)

14h-15h45: Critical Assessment of Asian Population Policies from a Demographic and Gender Perspective / Session A (Salle 18)

Jeudi 10 septembre: 

09h00-10h45: Sexualité, normes et rapports sociaux dans les sociétés théravadines d’Asie du Sud-Est (Salle 17)

09h00-10h45: Migrations de femmes seules en Asie : retravail des normes de masculinité, de féminité et de parentalité en migration (Salle 18)

14h00-15h45: L’empowerment de la femme dans le Japon moderne et contemporain / Session A – Normaliser et/ou diversifier la famille (Salle 16)

16h15-18h00:  L’empowerment de la femme dans le Japon moderne et contemporain / Session B – Misogynie et normes familiales (Salle 16)

Vendredi 11 septembre: 

09h00-10h45: Genre et éducation en Chine, Corée du Sud, Inde du Sud et au Japon (Salle 11)

09h00-10h45: Workers, Wives, Mothers, Community Builders: Exploring Patterns of Gendered Transnationalism and Social Integration in Asia (Salle 18)

14h00-15h45: Entre mariage arrangé et mariage libre en Asie contemporaine : la place du sentiment amoureux – enquêtes anthropologiques / A – Femmes, sentiment amoureux, mariage / Session A (Salle 09)

16h15- 18h00: Entre mariage arrangé et mariage libre en Asie contemporaine : la place du sentiment amoureux – enquêtes anthropologiques / Session B

« Géopolitique du genre et féminismes en Asie orientale »

L’atelier genre et Asie organise sa première journée d’étude le vendredi 5 juin à l’INALCO, Paris.
Avec le soutien du CRCAO, CEJ-INALCO, Université Paris-Diderot

Entrée libre et sans inscription
lieu: salle 303, 3ème étage, Inalco, 65, rue des Grands Moulins, 75013 Paris.

Résumés des interventions et profils des intervenant-es disponibles au format PDF:
JE Genre géopolitique 5 juin 2015 Inalco résumés

Programme:

MATINÉE 9H30-12H45
9:30 Christine LÉVY (Université Bordeaux Montaigne – CRCAO) :
Introduction, Le projet de l’Atelier « Genre en Asie »

Politiques publiques au Japon : présidente de séance Marion SAUCIER (INALCO-CEJ)

10:00 Amélie CORBEL (Doctorante au CEE, Sciences Po) : Quand des politiques publiques en viennent à être mises en cause à l’aune du principe d’égalité de genre – le cas des abattements pour conjoint au Japon.

10:30 Phoebe HOLDGRÜN (Docteure -DIJ German Institute for Japanese Studies Tokyo) : Source of low outcome: Implementing gender equality policies in Japanese prefectures

Politiques publiques en Chine : présidente de séance Isabelle KONUMA (INALCO-CEJ)

11:15 Monique SELIM (Directrice de recherche IRD CESSMA) : Le genre : un outil politique en Chine

11:45 Julie ABBOU (Docteure en linguistique, Laboratoire Parole et Langage, Aix-Marseille Université) : Genre sous-terrain, femmes silencieuses. Migration, genre et identité politique dans l’espace idéologique de Hong Kong

Questions et discussions

APRÈS-MIDI 14H30-18H
Militantisme et représentation culturelle : présidente de séance Aline HENNINGER (ATER- Toulouse Le Mirail)

14:30 – Chiharu CHUJO (Doctorante – Université Jean Moulin Lyon 3): Perte ou refus identitaire ? L’absence de figures féministes dans les milieux de la musique populaire du Japon contemporain

15:00 – Asuka IKEDA (Doctorante – Université Jean Moulin Lyon 3) : Les artistes femmes dans l’art contemporain japonais : 1955-1990

Militantisme et globalisation : présidente de séance Nicola SCHNEIDER (CRCAO – Chiang Ching-Kuo Foundation)

15:45 Guénolé MARCHADOUR (Docteur en Science Po – Université Lumière Lyon 2) : La persistance des inégalités entre les sexes dans le Japon contemporain. Les carrières de « substitution » de militantes engagées dans la cause éducative des étranger.ère.s

16:15 Gwenola RICORDEAU (MCF Université Lille 1/ CLERSÉ) : Entre lutte de libération nationale et stratégie de gender mainstreaming – Les mouvements de femmes aux Philippines

16:45 Estelle MIRAMOND (Doctorante en Sociologie et Genre à l’Université de Paris Diderot – LCSP – CEDREF) : La compétition des corps et des droits : quelle protection pour les laotiennes identifiées comme victimes de traite en Thaïlande ?

Questions et discussions

Colloque international Genre et Santé 8-9 juin Paris Diderot

Colloque international Genre et Santé 8-9 juin Paris

lieu: Université Paris-Diderot, amphithéâtres Buffon et Turing
Colloque de l’Institut Emilie du Châtelet, en partenariat avec l’Inserm

Trois interventions concernent des pays d’Asie:

lundi 8 juin
Les périnéorraphies du Cambodge au prisme du genre. Clémence Schantz-Inguenault > Université Paris Descartes
La gestation pour autrui en Inde à travers les discours et pratiques des médecins. Virginie Rozée Gomez > Ined

Mardi 9 juin
L’expression et la gestion genrées des souff rances psychiques dans le contexte de migration transnationale : le cas des chinois-e-s et de leurs descendant-e-s en région parisienne. Simeng Wang > ENS

Le programme du colloque est disponible ici.

Conférence d’OCHIAI Emiko à l’EHESS le 13 mai 2015

Fondation France-Japon de l’EHESS

Rencontre doctorale avec Emiko Ochiai (Université de Kyoto / EHESS) le 13 mai 2015 9h-12h
Coordonnée par Noa Berger (EHESS) et Yejin Kong (EHESS) avec la participaiton de Rodica Cristina LISEANU (University of Bucarest), de Kanae SARUGASAWA (INALCO), de Marion ARNAUD (EHESS), d’Amélie CORBEL (Sciences Po) et de Anne-Lise MITHOUT (EHESS)
Lieu : salle 640 (6ème étage), EHESS, bât. Le France (190 Avenue de France 75013 Paris)

Conférence d’Emiko Ochiai : « Care regimes in Asia » le 13 mai 2015 13h-15h
Conférence dans le cadre du séminaire de Sébastien Lechevalier « Capitalismes Asiatiques: Changement institutionnel, inégalités et protection sociale »
Lieu : salles 640-641 (6ème étage), EHESS, bât. Le France (190 Avenue de France 75013 Paris)

Chaires Blaise Pascal : accueil d’Emiko Ochiai, Université de Kyoto, à l’EHESS, entre mars 2015 et mars 2016
Emiko Ochiai, professeure à l’Université de Kyoto, directrice de l’unité de recherches sur l’Asie à l’Université de Kyoto, est sociologue de la famille. Son ouvrage le plus connu est probablement Féminisme et histoire de la famille moderne (non traduit)『近代家族とフェミニズム』(勁草書房, 1989年)
Dans une perspective historique et comparative, elle a travaillé sur les systèmes familiaux avec des chercheurs de différents pays. Pendant son séjour à l’EHESS, elle conduira un programme de recherches intitulé « Changing care diamonds in Europe and Asia: Is Europe becoming Asia? ».

Informations sur http://ffj.ehess.fr/evenements_a_venir.html

APPEL À COMMUNICATION

JOURNÉE D’ÉTUDES : GEOPOLITIQUE DU GENRE ET FEMINISMES EN ASIE ORIENTALE

Date : Vendredi 5 juin 2015

Lieu Paris – INALCO

 

Cette journée sera une première occasion de partager et d’échanger des travaux réalisés ou en cours sur les thématiques de genre. Nous proposons notamment d’étudier la « géopolitique du genre » dans sa déclinaison actuelle et de la mettre en perspective avec les mouvements féministes ou l’histoire des femmes.

Nouvelle terminologie d’usage pour désigner les rapports sociaux de sexe, le genre est désormais considéré comme une catégorie globale d’intervention publique censée aider à reconfigurer l’organisation sexuée des sociétés dans un sens plus égalitaire. On s’interrogera dans quelle mesure les sociétés d’Asie orientale réussissent ce pari en fonction de leur contexte historique et géopolitique, et quelles significations les gouvernements d’un côté et l’ensemble des acteurs sociaux de l’autre, donnent à cet enjeu. Nous examinerons comment cette notion est requalifiée ou interprétée dans le processus de leur appropriation politique, bureaucratique et technocratique d’un côté et de l’autre par les acteurs ou initiateurs de mouvements de la société civile. On cherchera aussi à mettre en perspective leur rôle dans les conflits internationaux et dans les questions de mémoire historique.

Nous proposons deux axes de réflexion :

(1) La production et la circulation internationale des normes en rapport avec l’égalité entre les sexes, les questions de genre et de sexualités et les modalités de leur appropriation locale.

(2) Le rôle des mouvements féministes ou des figures féministes dans le processus mondial à travers leurs expressions tant politique, littéraire qu’artistique.

Propositions à envoyer par mail avant le 30 mars 2015 aux contacts ci-dessous

Christine Lévy : levylundchristine@gmail.com

Nicola Schneider : schneidernicola@hotmail.com

Les propositions comprendront  (1) Un résumé de  300 mots maximum en format Word  et pdf. (2) Nom, titre, affiliation et les coordonnées mail.

Comité d’organisation

Aline Henninger, Isabelle Konuma, Christine Lévy, Marion Saucier, Nicola Schneider

CALL FOR PAPER

WORKSHOP: GENDER AND GEOPOLITICS, FEMINISMS IN EAST ASIA
on 2015, Friday, June 5 at INALCO University, Paris, France

This workshop will allow researchers working on gender and East Asia to present their work. This will also be the opportunity to strengthen network for research on gender studies in Asia. The call for paper is focusing on gender and geopolitics, regarding to feminism in East Asia.

CALL FOR PAPER

Gender is now considered as a useful analysis tool for implementing policies in order to change gender hierarchized society towards a gender equal society. To which extent countries in East Asia are challenging gender issues with their historical and political backgrounds? How governments and the other social actors are working for gender policies goals and issues? We would like to examine how gender policies implementation are developed, considering politics, bureaucracy and technocracy issues, but also social actors such as citizens or activists. This analyse could be nurtured by contextualizing those questions within historical and political issues, both national and international.
Themes:
(1) How are produced are produced, transformed and performed norms on gender, gender equality, sexuality
(2) Feminist movements roles and their political/literature /artistic interpretation
Deadline
Submission for abstract: 30 March 2015 Notification of acceptance: April 2015
All submissions should include: (1) Abstract of paper, 300 words maximum in a word document (2) Full name, title, affiliation, and contact details of presenter. Submissions should be sent by email by the deadline of 30 March 2015.
For abstract submission and more information, please contact:

Christine Lévy : levylundchristine@gmail.com

Nicola Schneider : schneidernicola@hotmail.com

Web: http://genreasie.hypotheses.org/
Organizing Committee:
Aline Henninger (CEJ), Isabelle Konuma (Inalco University), Christine Lévy (Bordeaux 3 University), Marion Saucier (Inalco University) and Nicola Schneider (CRCAO)

L’asymétrie sexuelle dans dans les différentes traditions bouddhiques à travers le prisme de l’ordination et de l’éducation des nonnes

Atelier coordonné par Nicola Schneider

Le vendredi 16/01/2015

de 9h30 à 18h00

Salle 308 de la Maison de l’Archéologie et de l’Ethnologie

(3e étage de la MAE, Laboratoire d’ethnologie et de Sociologie Comparative, Nanterre)

Vous trouverez le programme ici

Dans le monachisme bouddhique, les femmes sont reléguées au second rang, principalement pour deux raisons : elles n’accèdent pas toujours au même niveau d’éducation que leurs homologues masculins et par conséquence, elles ne sont pas créditées de la même érudition ; et, dans certains pays, elles sont exclues du ou des rites d’ordination. Si bien qu’on a d’un côté des moines à part entière et de l’autre des religieuses qui, dans certains pays asiatiques, ne sont pas ordonnées (Birmanie, Sri Lanka et Thaïlande) ou qui restent semi-ordonnées (Inde, Mongolie, Népal et Tibet). L’asymétrie entre hommes et femmes qui en résulte est donc une facette du bouddhisme vivant. Elle fait depuis quelque temps débat dans les cercles de féministes asiatiques comme occidentaux, mais surtout, plus largement, dans les communautés monastiques bouddhiques.

Cette journée d’étude vise en particulier à explorer les attitudes, perceptions, expériences et actions des nonnes elles-mêmes. A partir des thèmes de l’ordination et de l’éducation, il s’agira d’examiner et de confronter les différentes traditions asiatiques, comment celles-ci se sont développées et adaptées localement et comment elles interagissent aujourd’hui sur la scène internationale. Cette réflexion nous permettra de repenser la question des tensions entre principes et réalités pratiques pour ce qui est du genre en contexte religieux et celle de l’asymétrie sexuelle d’un point de vue anthropologique plus large.

Les sujets incluront : les changements et évolutions dans le domaine de l’éducation et dans les pratiques de l’ordination ; les stratégies des religieuses pour introduire l’ordination dans les traditions où celle-ci n’existe pas ; les oppositions que les nonnes rencontrent de la part du clergé et de la société ; sans oublier les polémiques qui entourent les ordinations plénières accomplies sans autorisation unanime de la hiérarchie dans certains pays.mun+nonnes2

Atelier genre Asie

Comme l’atteste la création du GIS-GENRE en janvier 2012, les études sur les femmes, le genre et les sexualités connaissent aujourd’hui en France un essor remarquable. Leur donner une visibilité plus grande au sein des sciences humaines et sociales est un des buts du GIS-GENRE, ainsi que de contribuer à leur cohérence et rayonnement. Outre les disciplines qui ont joué un rôle pionnier, dès les années soixante-dix, dans leur développement comme la littérature, l’histoire, la sociologie, sans oublier la philosophie et l’anthropologie, s’y sont associées désormais la science politique, la psychologie, la linguistique, l’éthique, ainsi que, nettement depuis quelques années, l’esthétique et l’histoire de l’art, la géographie, l’économie, et le droit. Toutes ces disciplines sont sollicitées dans les recherches des aires culturelles et influencent de façon importante les recherches qui y sont menées. Les recherches sur les questions de genre s’y développent donc depuis quelques années. Nous nous fixons comme objectif de donner plus de place et plus de visibilité à ces travaux, à l’intérieur même de ces champs disciplinaires, puis de contribuer à leur rayonnement auprès de chercheurs des non-spécialistes de ces aires dans une perspective d’échanges productifs et d’articulation entre les différents projets. Dans cette perspective, la première démarche consiste à faire connaître et à faciliter la circulation des hypothèses de travail, des méthodes, des résultats, des projets liés à ce domaine dans les différentes aires culturelles de l’Asie. Nous savons que les études de genre ne sont pas une discipline en soi mais un vaste champ de recherches. L’interdisciplinarité qu’exige ce champ de recherche gagnera à prendre en compte explicitement les travaux menés dans les aires culturelles différentes, et cet échange doit passer par la constitution d’un espace spécifique que nous avons commencé à mettre en place par la création d’un Atelier Genre en Asie. Dans les recherches sur le genre, l’interdisciplinarité a déjà pris de multiples formes. Dans le cadre de l’Atelier Genre en Asie, il s’agira à la fois d’introduire cette interdisciplinarité dans les méthodologies, notamment par la prise en compte de la collaboration interdisciplinaire pour comprendre les inégalités subies par les femmes, les formes et les mécanismes d’exclusion ou ( d’accès à /d’inclusion dans) de la sphère publique et du champ politique, les modes de façonnement de l’ordre sexuel par l’ordre ou les ordres culturels androcentrés ; ainsi que par la prise en compte de nouvelles problématiques comme celles des fluidités des identités sexuelles comme les études queer ou, celles du care en philosophie et sociologie en particulier, mais aussi de mieux faire connaître les méthodologies qui sont à l’œuvre parmi les chercheurs ou différents acteurs de ce champ d’études tant sur le plan international qu’au niveau local chez les chercheurs de ces pays ou aires culturelles.