L’asymétrie sexuelle dans dans les différentes traditions bouddhiques à travers le prisme de l’ordination et de l’éducation des nonnes

Atelier coordonné par Nicola Schneider

Le vendredi 16/01/2015

de 9h30 à 18h00

Salle 308 de la Maison de l’Archéologie et de l’Ethnologie

(3e étage de la MAE, Laboratoire d’ethnologie et de Sociologie Comparative, Nanterre)

Vous trouverez le programme ici

Dans le monachisme bouddhique, les femmes sont reléguées au second rang, principalement pour deux raisons : elles n’accèdent pas toujours au même niveau d’éducation que leurs homologues masculins et par conséquence, elles ne sont pas créditées de la même érudition ; et, dans certains pays, elles sont exclues du ou des rites d’ordination. Si bien qu’on a d’un côté des moines à part entière et de l’autre des religieuses qui, dans certains pays asiatiques, ne sont pas ordonnées (Birmanie, Sri Lanka et Thaïlande) ou qui restent semi-ordonnées (Inde, Mongolie, Népal et Tibet). L’asymétrie entre hommes et femmes qui en résulte est donc une facette du bouddhisme vivant. Elle fait depuis quelque temps débat dans les cercles de féministes asiatiques comme occidentaux, mais surtout, plus largement, dans les communautés monastiques bouddhiques.

Cette journée d’étude vise en particulier à explorer les attitudes, perceptions, expériences et actions des nonnes elles-mêmes. A partir des thèmes de l’ordination et de l’éducation, il s’agira d’examiner et de confronter les différentes traditions asiatiques, comment celles-ci se sont développées et adaptées localement et comment elles interagissent aujourd’hui sur la scène internationale. Cette réflexion nous permettra de repenser la question des tensions entre principes et réalités pratiques pour ce qui est du genre en contexte religieux et celle de l’asymétrie sexuelle d’un point de vue anthropologique plus large.

Les sujets incluront : les changements et évolutions dans le domaine de l’éducation et dans les pratiques de l’ordination ; les stratégies des religieuses pour introduire l’ordination dans les traditions où celle-ci n’existe pas ; les oppositions que les nonnes rencontrent de la part du clergé et de la société ; sans oublier les polémiques qui entourent les ordinations plénières accomplies sans autorisation unanime de la hiérarchie dans certains pays.mun+nonnes2